mercredi 27 janvier 2016

Obésité : L'ultime combat !

BONJOUR à vous.


Depuis 2010, j'anime cet espace avec passion. Cependant, ça fait quelques mois que je souhaitais apporter un caractère un peu plus personnel à mon blog. Il est vrai que j'adore lire, j'adore parler de mes lectures. Mais ceci ne suffit pas à résumer la personne que je suis dans la vie de tous les jours. Après mûre réflexion, j'inaugure une nouvelle catégorie par le biais de cet article. Malgré le sujet intime que j'aborderai, à savoir l'obésité dans sa globalité, je me lance - uniquement - dans l'optique de partager mon expérience sur ce thème.


Enfant, si j'ai une bonne mémoire, je n'ai jamais réellement été dans une courbe parfaite. Très tôt, me semble t-il, le médecin indiqua - sur mon carnet de santé - qu'il fallait surveiller mon poids. Sachez que je suis d'origine réunionnaise. Ceci signifiait que - durant mon enfance - je mangeai uniquement des plats de mon île. Je fus une gourmande. Je me contentai jamais d'une seule assiette. J'aimai faire honneur à la cuisine de mon père. Enfant, je ne fus ni obèse ni mince. Disons que j'eus un peu plus de rondeurs que les enfants de mon âge.

Par la suite, un déménagement chamboula ma vie. Toujours dans l'enfance, j'ai quitté la Bretagne pour le Sud de la France. Emotionnellement, ce fut une difficile période. Je n'aimais pas où je vivais. Je me sentais seule. En plus, j'entrai dans l'adolescence. Du coup, je pris du poids. Ce qui engendra un mal-être encore plus important. De mémoire, si je ne dis pas de bêtises, j'ai atteint le poids maximal de 110 kg alors que je terminai ma 6ème. Après cette 6ème, ma mère me ramena en Bretagne. Si elle ne l'avais pas fait, il est probable que j'aurai continuée à grossir.

A la rentrée de ma 5ème (1995 pour vous situer), je fus prise en main par une tierce personne. Au bout du compte, j'ai perdu une soixantaine de kilos. Il est difficile pour moi d'être précise car ce sont des faits qui datent de plusieurs années en arrière. A la fin de ma 5ème, je pesai environ 60 kg. C'est une année qui me marqua sur différents points. En effet, j'étais tombée amoureuse pour la première fois. Une romance qui fut - finalement - intéressante... Difficile à expliquer sans entrer dans les détails. Cette perte de poids associée à mon histoire d'amour m'ont apporté énormément de confiance en moi. Grâce à ce garçon, j'ai commencé à aimer le sport. Aujourd'hui, avec le recul, je sais que c'est grâce à lui, que j'ai voué un amour inconditionnel au handball.

Grosso modo, de 1997 (début de ma 3ème) à 2003, j'ai repris 30 kg sur les 60 perdus. Pour être honnête, ces kilos ne me dérangeaient pas puisqu'ils ne m'empêchèrent pas de m'adonner à mon sport favori. Par la suite, au cours de ma première année de baccalauréat, 2000/2001, je me blessai en cours d'E.P.S. Au bout du compte, je repris le sport - en 2002 - à la faculté mais ce fut un échec.

De 2003 jusqu'à 2005, j'ai traversé une période compliquée. Un mal-être m'a alors conduit à des crises de boulimies non vomitives. Vu que je n'ai pas de notes, je dirai que je pris une trentaine de kilos entre 2003 et 2007. Encore une fois, les dates sont approximatives histoire de vous situer dans mon parcours contre les kilos en trop.

Il me semble que j'aie consulté un nutritionniste en 2007, je ne suis pas certaine de l'année mais on s'en approche. Bien entendu, ce ne fut pas le premier mais celui-ci me marqua car il fut le dernier professionnel consulté avant de perdre mon père. Autant les autres, je ne m'en souviens pas, autant lui, je ne peux l'oublier. Grâce à lui, j'ai minci une dizaine de kilos en passant de 120 à 110. En 2008, premier trimestre, j'ai perdu mon père. Malgré la douleur, j'ai essayé de poursuivre l'aventure avec le nutritionniste mais... Nous ne sommes pas allés bien loin. Suite au décès de mon papa, j'ai - malheureusement - repris les 10 kg perdus ainsi que 20 en supplément soit 30 kg au total. Avec ce poids, j'ai atteint le poids maximal de 140 environ. Sincèrement, je suis incapable de préciser en combien de temps, j'ai pris ces 30 kg. Je ne sais pas s'ils se sont étalées sur quelques mois ou quelques années.

Toujours est-il qu'en 2013, mon corps réussit à me faire comprendre que ça ne pouvait plus continuer comme ça. Ce corps fut un vrai handicap car il m'empêcha de m'épanouir au quotidien. Je subissais des douleurs dans le dos, dans les genoux, dans les chevilles. Et, encore, je ne vous parle même pas des soucis de santés. Donc, j'ai commencé à prendre soin de moi en m'intéressant au docteur Zermati avec sa méthode « maigrir sans régime » que je pourrai qualifier de thérapie alimentaire comportementale. Grâce à cette thérapie, ma courbe de poids s'inversa doucement.

Afin de ne pas perdre les bénéfices, j'ai décidé de m'entourer de professionnels pour être soutenue dans mon combat. En septembre 2013, j'ai rejoint un pôle nutrition situé dans un hôpital public. Toujours grâce à la thérapie, j'ai réussi à perdre 16,6 kg avec le soutien de mon équipe ; 125 kg sur la balance. Doucement, les kilos pris - au décès de mon papa - s'envolèrent. Malgré le fait d'être entourée, la courbe de la balance s'inversa.

Fin 2014 à peu près, ma nutritionniste me demanda à nouveau si je souhaitais avoir ou non recours à la chirurgie bariatrique ; en précisant que même avec tous les efforts du monde, je ne parviendrai pas à mincir plus de 30 kg maximum. Aussi, après mûre réflexion, j'ai - enfin - accepté d'avoir recours à la chirurgie. Début Février 2015, je rencontrai pour la première fois, le chirurgien.

Entre les régimes qui ne servent à rien, les épreuves ainsi que les aléas de la vie, cela fait des années que je bataille contre ces kilos en trop. Contrairement à ce que je peux entendre et/ou lire sur le sujet, on ne choisit pas d'être obèse. Je n'ai pas choisi de l'être.

  • Résumé en chiffres :
A cheval entre l'enfance et la pré-adolescence, j'ai atteint le poids de 110kg pour ensuite perdre 60kg. Donc, j'ai eu pesé 60kg pendant une année environ. Par la suite, adolescente, j'ai pris en moyenne 30kg. Donc, j'ai eu atteint les 90kg tout en étant sportive. Après coup, adulte, j'ai repris du poids pour atteindre les 120kg. De 120, je suis passée à 110 pour retourner à 120 puis à 142. D'une moyenne de 142, je suis parvenue à descendre à 125 pour remonter progressivement à mon poids initial de 142.

Par contre, aujourd'hui, 27 janvier 2016, je pèse 138 kg pour 1,55m. Et, j'ai - enfin - la date de ma renaissance.

L'ultime combat contre l'obésité.

Retrouvez moi sur les réseaux sociaux :

Cette publication peut aussi vous intéresser :



22 commentaires :

  1. Je te souhaite bon courage dans cette démarche. Tu t'es battue comme une lionne, au regard de ton parcours, et tu continueras ! Toutes mes pensées positives sont tournées vers toi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Gaby pour tes mots et ton encouragement. Ils filent directement vers mon coeur. Cela me touche beaucoup.

      Supprimer
  2. Bonsoir,

    Je trouve ça très courageux de parler de votre obésité. Votre vidéo était très touchante.

    C'est aussi "instructif" parce qu'il y a malheureusement beaucoup de préjugés sur cette maladie. Je ne suis pas concernée personnellement par l'obésité mais cela me choque les personnes qui jugent les gens par rapport à leur obésité.

    Je travaille en pharmacie alors je pense que ça peut être intéressant de connaître un peu le sujet pour pouvoir donner des infos aux patients s'ils en ont besoin.

    Je vous souhaite beaucoup de courage pour votre parcours et votre opération ! :)

    A bientôt

    Zouille

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut,

      Effectivement, il y a beaucoup de préjugés comme par exemple que si on est obèse, c'est exclusivement la faute de la personne. Elle a qu'à arrêter de s'empiffrer, de bouger son cul, etc... Malheureusement, certains critiquent, ne voient pas plus loin que le bout de leur nez.

      Dans mon cas, je n'ai pas choisi. Et je refile mes kilos en trop ainsi que mes soucis de santés à qui veut. Bref, je suis certaine qu'il y aura toujours des gens pour juger, critiquer sans savoir que cela soit derrière l'écran ou dans la vie de tous les jours.

      Toujours est-il que je te remercie pour ton commentaire. Cela me fait plaisir de te lire. J'apprécie le fait que tu me vouvoies car c'est une marque de respect. Mais, sache que tu peux me tutoyer sans problème.

      Il y aura d'autres articles sur cette thématique à venir. Cependant, ce sont des billets qui me prennent du temps puisque le sujet est délicat. N'hésites pas à t'inscrire à la newsletter si tu souhaites être prévenus des publications.

      Pour t'y inscrire, déroule le blog jusqu'en bas, tu y trouveras mon gadget.

      A bientôt, :)

      Supprimer
  3. Bonsoir,

    Un article très intime en effet mais étant donné que je te suis depuis un petit moment je me devais de lire cet article pour apprendre à te connaître un peu. Je trouve ça très courageux d'écrire ce genre d'article et je te remercie de l'avoir fait. Je ne peux que te souhaiter bon courage pour la suite !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut, cela me fait plaisir de te lire également sur mon blog. Oui, c'est intime comme article. J'ai eu un peu peur quand je l'ai rédigé. Il m'a fallut le relire un bon nombre de fois pour enlever les passages inutiles. Visiblement, je m'en suis bien tirée pour ce baptême.

      Merci beaucoup pour tes encouragements. J'espère que tu continueras à suivre mon blog désormais. En tout cas, je te fais de grosses bises.

      Supprimer
  4. belle tiboux
    je viens de voir ta vidéo sur l'obésité j'ai été touchée parce que l'on sent combien le combat est rude ,tes yeux qui mouillent comme dirait ma petite nièce à moitié réunionnaise ;-) m'ont fait de la peine ...je voudrais t'encourager sans être invasive , je mettrais parfois un petit mot pour te dire courage voilà pardon pour le côté un peu bisounours j'ai dû mal par écrit à ne pas y tomber .... au plaisir d'avoir de tes nouvelles demain sera un jour nouveau n'est ce pas ? un bisou et je file ...... elo melo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elo Melo, quel plaisir de te retrouver sur mon petit site.
      Même si je ne pensais pas t'y lire, je suis ravie.

      Oui, la fin de la vidéo fut compliquée à cause de l'émotion qui montait en moi. En même temps, c'est un sujet qui n'est pas si évident à traiter de manière "lamda" sans caractère professionnel, je dirai.

      J'aime les bisounours, tu sais.
      Merci à toi, au plaisir de te lire à nouveau.
      XOxo

      Supprimer
  5. Bonjour,
    Je suis ta chaine depuis pas mal de temps et je te souhaite tout pleins de courage dans ton combat :D , les aléas de la vie ne sont pas toujours propices à la perte de poids j'ai aussi fait beaucoup de yoyo dans ma courte vie mais si y'a bien une chose que j'ai compris aujourd'hui c'est qu'il faut s'accepter et j'espère que tu arrivera a le faire avec cette opération :) Je te souhaite que tout tes problème de santé aille mieux et que surtout tu garde cette combativité que tu as eu jusque la :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut,

      Je suis désolée mais je ne vais pas m'accepter comme obèse. D'ailleurs, il n'est pas question d'acceptation ou d'assumer le fait qu'on soit obèse. Car, ce n'est pas un choix. Et quand, on ne choisit pas, on n'a pas à assumer. Je ne sais pas si tu vois ce que je veux dire ?!

      Je n'ai pas honte du corps que je me trimballe, je n'en ai pas honte. Je suis capable d'aller à la plage ou à la piscine me baigner sans souci. Ce n'est pas une opération qui changera cet état d'esprit. Je le fais parce que je n'ai pas le choix sur le plan de la santé.

      En tout cas, je te remercie pour tes encouragements.
      Merci, ;)

      Supprimer
  6. Je te souhaite bon courage pour cette opération ! Tu as du courage, personne n'a le droit de te critiquer quel que soient ton apparence ou tes choix !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi pour ces mots, tes encouragements ainsi que ta compassion. <3

      Supprimer
  7. Bonjour Tiboux, je te trouve très courageuse de te confier ainsi sur un sujet si personnel. Je te souhaite beaucoup de courage et, bien sûr, beaucoup de réussite dans cette nouvelle aventure (^-^)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Mina,

      Je te remercie pour ta petite visite ainsi que tes encouragements. Ils me vont droit au coeur.

      Au plaisir de se croiser sur la blogo.
      XOxo

      Supprimer
  8. Je m'excuse d'avoir mis du temps pour lire ton article. Je l'ai gardé sous le coude pour ne pas oublié de venir le voir. C'est très bien que tu en parles, je suis contente d'en savoir un peu plus sur toi.

    Je vois que ça n'a pas toujours été simple. Je t'avouerais que ce n'est pas simple pour moi de trouver les bons mots pour écrire un commentaire. Mais en tout cas je suis contente que tu aies écrit cet article et je te souhaite le meilleur. Car la santé c'est important : c'est grâce à elle qu'on passe des supers journées et qu'on profite à fond de ceux qu'on aime. Tant pis pour les autres qui n'aime pas les rondeurs !

    Des bisous <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il ne faut pas t'excuser ma belle españole. Après tout, c'est normal de ne pouvoir être au four et au moulin. Nous avons tous/toutes une vie en dehors de la blogosphère. Alors, pas d'excuse, hein. ;)

      Nop c'est vrai que cela n'a pas toujours été simple. Mais vu que j'ai amorcé un grand changement, j'ai eu envie de partager ceci car peut-être que cela aidera ou informera d'autres personnes étant dans ma situation.

      Tu sais, mon doudou aime mes rondeurs, mais il sait que je le fais avant tout pour la santé, pour être en meilleur forme. Alors, il me soutient.

      Je te remercie ma belle d'avoir pris le temps de laisser un petit mot. Cela me fait chaud au coeur de t'avoir lu. Pleins de bisous pour toi. <3

      Supprimer
  9. Tiboux,

    Je suis heureuse de pouvoir te "découvrir" à travers des articles un peu plus personnels après tant d'années à te suivre... Et à la lecture de celui-ci, je dois t'avouer que je m'en trouve très touchée et émue par la femme très douce que tu sembles être et le combat que tu mènes depuis si longtemps. Je ne sais que te dire d'autres si ce n'est te souhaiter le meilleur, beaucoup de courage et la réussite de tes projets !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Olivia pour ton petit mot. Rien que le fait que tu me lises, que tu laisses une petite trace, cela me suffit amplement. Alors je te remercie sincèrement pour tes encouragements ainsi que tes voeux. A mon tour, de te souhaiter uniquement le meilleur. <3

      Supprimer
  10. Je vais essayer d'écrire avec ma tête et pas seulement avec le coeur mais ta vidéo m'a touché au plus haut point. Non pour l'instant, je ne peux pas écrire je suis toute chamboulée, je repasserai quand la tempête dans ma tête se sera calmée. Mais sois sûre que je te soutiens dans ta démarche et que j'en suis admirative ! Des bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que la tempête dans ta tête s'est - entre temps - calmée ma chère Gaby ?!

      En tout cas, merci pour ces petits mots, touchants, venant du coeur. Cela me touche et me fait très plaisir. Des bisous. :*

      Supprimer
  11. Comme tu as pu le voir sur mon blog, après un combat de 22 ans contre l'obésité, j'ai sauté le pas du bypass et malgré les complications et les petites 5 semaines de recul sur l'opération, je suis déjà tellement heureuse de l'avoir fait.
    Comme m'a dit mon chirurgien, l'obésité est une maladie! Les opérations bariatriques ne guérissent pas l’obésité mais elles permettent de nous aider à mieux vivre :)
    Plein de courage <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'ai vu ça. D'ailleurs, je suis passée à nouveau sur ton blog pour te répondre et répondre à un de tes lecteurs.

      Me concernant, je suis à la bourre dans mes articles sur l'obésité. J'en ai prévu d'autres. Me concernant, ça sera une sleeve. Même si mes mots sur ton blog pensent que je suis hésitante. Ce n'est pas le cas, je suis contente de ma décision. Et, même si je fonce vers l'inconnu, j'ai totalement confiance en moi. Cette opération sera une renaissance. Grâce à elle, je pourrai renouer avec d'anciennes passions. Et, j'ai grande hâte, vois-tu.

      Merci ! <3
      Bonne continuation. Je continuerai à suivre ton blog. ;)

      Supprimer

Un grand MERCI d'avoir pris le temps de laisser une trace de votre visite. Cela me fait toujours plaisir de vous lire.

N'hésitez pas à vous identifier avec votre compte Google (ou Pseudo/Blog), ceci personnalise davantage les échanges à mon sens. C'est plus agréable ! ;)

A bientôt ! Tiboux ;)

Archives du blog