samedi 29 juin 2013

The Walking Dead, tome 1 : L'ascension du gouverneur (Robert Kirkman & Jay Bonansinga)

Quatrième de couverture :
Dans le monde de The Walking Dead, envahi par les morts-vivants où quelques-uns tentent de survivre, il n’y a pas plus redoutable que le Gouverneur. Ce tyran sanguinaire qui dirige la ville retranchée de Woodbury a son propre sens de la justice, qu’il organise des combats de prisonniers contre des zombies dans une arène pour divertir les habitants, ou qu’il tronçonne les extrémités de ceux qui le contrarient. Mais pourquoi est-il si méchant ?


« The Walking Dead est ma nouvelle obsession. En plus, je ne plaisante pas. Je suis tout à fait sérieuse dans mes propos. Pour découvrir l'ampleur de la situation, je vous invite chaudement à lire mon avis ci-dessous. Sinon, en résumé, The Walking Dead est un phénomène qui me plait énormément, un univers dont je suis littéralement fan... »



En ce qui me concerne, je dois mon intérêt pour The Walking Dead à la série télévisée. Impossible de me souvenir de la chaine où j'ai eu le bonheur de la découvrir. Par contre, je me rappelle très bien qu'il y avait eu une grosse campagne de publicité. Mon compagnon et moi-même avions été au rendez-vous lors du lancement de la première saison.

L'épisode numéro un avait été une parfaite mise en bouche. En quelques mots, nous avons adoré la diffusion de cette première saison. Dans l'immédiat, je serai incapable d'en parler plus longuement car j'ai l'impression d'avoir vu - cette série - il y a des années alors que pas du tout. Il nous tarde de la poursuivre. En attendant, la sortie d'un coffret réunissant plusieurs saisons, je me suis tournée vers d'autres supports.


N'ayant jamais lu de bandes-dessinées, je me suis dirigée vers les romans. Dans un premier temps, j'ai ajouté ce titre à ma liste d'envie. Ensuite, si tentée, je l'ai intégré à mon ABC Challenge en découvrant que ma médiathèque le possédait.

La série télévisée donne une vague idée du contenu des versions écrites. Néanmoins, je n'ai rien attendu de précis afin de me laisser happée ou pas. Dès les premières pages, j'ai eu le plaisir de découvrir qu'on s'éloignait un peu de l'adaptation. Cela m'a énormément plu qu'il n'y ait aucune similitude en apparence. La surprise a perduré dans le temps puisque j'ai remarqué qu'il y avait également une différence vis à vis des personnages. Cependant, l'esprit de la saga est toujours identique. Donc, je n'ai pas été perdue.

Hasard ou pas, le récit est également découpé en trois parties. C'était déjà le cas dans ma précédente lecture - sur le même thème - à savoir Les proies. Dans le fond, on pourrait penser que ces deux bouquins se ressemblent mais ce n'est pas du tout le cas. En y réfléchissant, je leur trouve de nombreuses différences. En premier lieu, le roman de la collection Macadam se destinerait davantage aux adolescents. Alors que The Walking Dead concernerait un public plus mature. Je ne suis pas en train d'affirmer que les adolescents ne pourraient pas lire cette saga. Chacun est libre de ses faits et gestes. Simplement, je trouve que le vocabulaire employé - au sujet du roman d'Amélie Sarn - est plus réfléchi dans le sens où il ne faudrait pas choquer les lecteurs.

Dans l'Ascension du Gouverneur, nous sommes davantage dans la spontanéité que dans la réflexion. Il n'est pas question d'épargner le lectorat mais plutôt de le plonger dans le bain. En l'occurrence, les auteurs donnent l'illusion que ce récit pourrait devenir notre quotidien demain. Je vous accorderai que ça fait flipper. Pourtant, j'ai littéralement dévoré ce bouquin. Tout au long de la lecture, je n'ai cessé d'imaginer ce que je ferai si je me retrouverai dans cette situation. Il est difficile d'avoir des réponses précises surtout quand on est chaud dans sa couette.

Au début de mon escapade, j'étais convaincue que la découpe du récit concernerait encore une fois l'évolution de la contamination. A mes yeux, cela va beaucoup plus loin. Dans ce monde envahi de morts-vivants, le récit nous montre l'évolution de certains personnages au travers des épreuves subies. D'un côté, il est vrai que c'est terrifiant mais de l'autre bord, c'est si passionnant que j'ai dévoré cet opus. Sincèrement, je trouve que ce récit est profond ainsi que puissant par certains aspects.

A la fin de ma lecture, je me suis rendue compte qu'un protagoniste était réellement au centre de la saga. C'est ainsi que j'ai pu saisir toute l'ampleur du titre, attisant davantage mon intérêt. Le fil conducteur est mené avec une main de maître. De plus, l'histoire est bien rythmée avec un mélange de descriptions et d'actions. Il y a un juste milieu qui m'a transporté dans un univers dont je suis totalement fan... Fan dans les mots. Je ne suis pas certaine que cela resterait le cas si demain les zombies envahissaient notre quotidien. Là, je crois bien que ça serait la panique totale.

Quant aux personnages, je ne suis pas réellement attachée à eux. L'ambiance est à la survie. A partir de cette pensée, je trouve que l'ensemble du récit est cohérent. Dans le sens où il est normal de péter un plomb, de perdre également la foi, l'espoir ou même le sourire. Les émotions ainsi que les sentiments des uns et des autres sont crédibles. J'y suis sensible mais je n'ai pas développé d'attachement pour les protagonistes. Pour moi, ils sont les pièces d'un puzzle qu'on assemble dans un univers sombre. L'histoire, les personnages, les rebondissements, tout ça forme un tout. Et c'est justement ce TOUT que j'ai adoré.

The Walking Dead est un titre qui colle parfaitement bien au phénomène. Je pourrai chercher des heures, je ne trouverai aucun défaut à cette lecture. A mes yeux, l'ensemble est parfait ! Les auteurs ont réussi à me captiver du début jusqu'à la fin malgré l'aspect sombre de la saga. Ce premier volet m'a ouvert l'appétit dans le sens où je veux toujours plus. Cela se traduit par l'envie d'acquérir la saga complète (en version roman) afin de le posséder dans ma bibliothèque. Pour ce faire, j'attends la sortie du troisième volet avant de me lancer.

Comment puis-je patienter pour étancher ma soif de The Walking Dead ?! La réponse est évidente... Fan de l'univers créé par Robert Kirkman et Jay Bonansinga - j'ai décidé de me lancer dans l'aventure des bandes-dessinées. Je ne suis pas une grande amatrice de ce format. D'ailleurs, je n'en ai jamais encore lu. Après avoir englouti L'ascension du Gouverneur, j'ai éprouvé le besoin de plonger dans les BD pour rester dans l'univers. En effectuant une recherche dans la base de donnée de ma médiathèque, j'ai eu le plaisir de découvrir qu'elle possède l'intégralité des BD parues. D'un côté, je suis ravie car je vais pouvoir tester ce nouveau format à moindre frais. Cela me permettra de savoir si j'y adhère ou pas. De l'autre côté, je suis triste car tous les tomes sont empruntés. Toujours est-il que j'ai réservé le premier opus : Passé Décomposé. Ai-je besoin de préciser que je suis terriblement impatiente de l'avoir entre les mains ?!

« Il n'y a rien de glorieux à mourir. N'importe qui peut le faire. » (Johnny Rotten)

2. La Route de Woodbury
3. La chute du gouverneur (à paraître le 13 octobre 2013)




6 commentaires :

  1. Ca donne envie de s'y plonger, merci pour cette critique (et à force qu'on m'en parle, je vais peut-être finir par me mettre à la série, qui sait... ^^).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi de m'avoir lu ! :D
      Je suis toujours aussi fan, j'ai hâte de poursuivre l'aventure. Je m'achète les suites dès que possibles. Et je me lancerai dans les BD également. ;)

      Supprimer
  2. Après la lecture de ton bel avis, me voilà encore plus tentée par le roman et la série :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui oui, il faut tenter les différents supports : romans, bd's & série. Tu trouveras forcément de quoi te satisfaire, je pense. ;)

      Supprimer
  3. merci pour cette chronique , je l'ai acheter ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi de m'avoir lu ! ;)
      J'espère que cette lecture te plaira tout autant qu'à moi. N'hésites pas à t'intéresser également aux bd's ainsi qu'à la série. ;)

      Supprimer

Un grand MERCI d'avoir pris le temps de laisser une trace de votre visite. Cela me fait toujours plaisir de vous lire.

N'hésitez pas à vous identifier avec votre compte Google (ou Pseudo/Blog), ceci personnalise davantage les échanges à mon sens. C'est plus agréable ! ;)

A bientôt ! Tiboux ;)

Archive du blog