mercredi 27 mars 2013

Eighty Days, tome 1 : 80 notes de jaune (Vina Jackson)

Quatrième de couverture :
Prisonnière d’une relation en demi-teinte, Summer, violoniste passionnée, trouve refuge dans la musique. Elle passe ses après-midi à interpréter Vivaldi dans le métro londonien. Quand son instrument est détruit, elle reçoit le message d’un admirateur secret. Dominik, séduisant professeur d’université, se propose de lui offrir un violon en échange d’un concert… très privé. Dominik et Summer se jettent alors à corps perdu dans une liaison sulfureuse aussi imprévisible qu’excitante. La jolie violoniste laisse libre cours à des pulsions interdites et s’abandonne enfin à la passion, mais elle va découvrir qu’il n’y a pas de plaisir sans souffrance…


« 80 notes de jaune ne m'a clairement pas vendu du rêve. Malheureusement. Cependant, je ne suis pas si déçue que cela. Disons qu'il y a des aspects de la lecture qui m'ont plu, d'autres un peu moins. Avant de découvrir mon avis intégralement, sachez simplement qu'il n'est pas question de romance mais plutôt de sexe. Clairement, une lecture érotique. Vous voilà entièrement prévus ! »


Nota Bene : roman pour lecteurs avertis.

Il est vrai que j'ai beaucoup entendu parlé de ce nouveau phénomène littéraire qu'est le « Mummy Porn » avec notamment les titres de Fifty Shade ou encore Crossfire que je n'ai pas lu à l'heure actuelle. En apparence, ce genre pourrait me convenir puisqu'il semblerait qu'il est question de romance érotique. Oui, j'adore la romance paranormale, j'apprécie beaucoup la romance classique, alors pourquoi pas celle-ci également ? Ayant énormément parlé de cette vague déferlante autour de moi, ma maman m'a offert les premiers tomes des sagas citées ci-contre, pour que je puisse me forger un avis sur la « chose ». Cependant, j'ai effectué mon baptême avec un autre titre grâce au site MyBOOX que je remercie sincèrement.

Le début de la lecture fut agréable en même temps, vu qu'il ne s'était encore rien passé, difficile d'en être autrement. Cela m'a permise de mettre le doigt sur une narration plutôt curieuse. En effet, nous alternons la vision de deux personnages, l'une en narration intimiste, l'autre à la troisième personne du singulier. Pendant un léger moment, j'ai ronchonné intérieurement puisque je ne suis point fan de ce procédé. Au fil des pages qui se tournent, je me suis habituée à suivre Summer avec une certaine proximité et un regard détaché vis à vis des mâles du bouquin.

Lors de la première moitié du récit, la relation Summer/Dominik ne m'a pas inspiré des masses. Peut-être qu'elle m'a laissé indifférente en faite, je ne saurai l'affirmer avec exactitude. Au cours de la lecture, j'ai confié à mon compagnon que j'avais beaucoup de mal à comprendre la psychologie générale du BDSM... C'est à dire que je n'arrivai pas du tout à cerner le pourquoi du comment de cette pratique ou mode de vie ; autant du regard du dominé que du soumis.

Si la première relation ne m'avait pas inspirée, la seconde Victor/Summer fut encore pire. A partir de cet instant, j'ai commencé sérieusement à regretter Dominik parce que ce dernier possédait au moins une qualité très essentielle à mon sens : le respect. Cette partie de la lecture reflétait une piètre image de la femme. Impossible d'être émoustillée par ce Victor bien au contraire... Je n'ai pas vu aucune notion de plaisir mais plutôt de l'humiliation et de la douleur... Clairement, ça ne vend pas du rêve. Au contraire, il me fait peur... J'ai l'impression qu'on pourrait carrément mourir sous ses mains. Pourtant, le BDSM ait régit par des règles précises pour que toutes les pratiques se déroulent en sécurité. Suite à ma lecture, j'ai effectué quelques recherches pour en apprendre davantage. Vous me diriez que le risque 0 n'existe pas en particulier avec des inconnus. Toujours est-il que ce Victor ne m'inspire rien du tout... au point de ressentir chez lui, un côté très sombre qui serait bon d'éviter.

Au deux tiers du récit, j'ai remarqué que l'ambiance s'est modifiée grâce au duo Summer/Dominik. Il semblerait que des sentiments ont commencé à s'installer chez eux. Cependant, nous sommes loin d'une ROMANCE érotique comme je le croyais au début. En toute franchise, ce n'est que du sexe tout simplement avec des côtés plutôt sombres par moment. Le romantisme n'est pas au rendez-vous alors que l'aspect brutal des actes, oui. Cette lecture m'a permise de comprendre que ce sont LES SENTIMENTS présents lors des rapports sexuels qui m'émoustillent. Certes, ce n'est pas le même registre mais La confrérie de la dague noire ou encore Minuit me vendent clairement du rêve parce qu'ils sont ornés principalement de sentiments amoureux.

Même si je ne parviendrai pas à me positionner définitivement sur cet ouvrage, je trouve que finalement il est bien tourné. Les scènes de sexe sont très bien décrites. Je trouve que le récit est fluide ainsi que rythmé, ce qui rend la lecture plutôt agréable... en particuliers si on oublie volontairement certains protagonistes dont je tairai les noms.

Par ailleurs, j'apprécie beaucoup le format du roman, néanmoins un peu moins le prix pour de la romance. Pendant un moment, je ne savais pas si je poursuivrai l'aventure. Toutefois, je me rends compte qu'avec un peu de recul, j'apprécie le duo Summer/Dominik ; j'aime la tournure de leur relation, le fait que les sentiments commencent à pointer doucement. Ce changement me donne envie de découvrir au moins le tome 2 par curiosité. Sur la fin, ils ont commencé à éveiller - chez moi - des émotions. En ce qui concerne les autres protagonistes, je ne ressens nullement le besoin de les évoquer mise à part Victor très rapidement. Il est préférable de les découvrir par soi-même. La majorité m'évoque qu'un profond désintérêt, ils ne valent pas le coup que je m'épanche trop sur leurs personnes. A la rigueur, le meilleur ami de Summer mériterait un petit mot pour la forme. Disons qu'il est l'intrus de ce mode de vie ô combien particulier.

De plus, j'aime beaucoup le rôle de la musique, j'aime le violon, j'aime le côté musicien de Summer. C'est un plaisir de la voir en compagnie de son instrument. Ceci éveille d'agréables souvenirs en moi, des instants qui font partis exclusivement de mon passé, demeurant sans contexte fort plaisant. La musique donne un aspect poétique à ce récit, comme une lumière dans des moments sombres.

Je ne saurai vous recommander cette lecture. Autant y aller au feeling si vous êtes intéressés par le genre. Fiez-vous à vos envies, à ce que vous recherchiez éventuellement dans vos découvertes. Me concernant, je suis ravie de ne pas avoir écouter les échos surtout certaines personnes qui affirmaient ouvertement que cette parution était de la merde en comparaison à d'autres titres... Je cite quasiment les propos mot pour mot. Bref, au moins, j'ai testé, j'ai pu me forger un avis. Au final, 1) je lirai le second volet 2) il me tarde de lire 50 nuances de Grey ainsi que Dévoile-Moi. Par contre, j'avoue que ce n'est pas au programme dans l'immédiat. Si vous souhaitez me recommander d'autres titres dans ce genre, n'hésitez-pas. Cela me permettra d'explorer ce phénomène plus amplement.

« Nous étions les deux moitiés de la même âme. Même un océan ne pouvait
nous séparer éternellement. » (p428)

 
Merci à MyBOOX et Thomas pour cette découverte !

2. 80 notes de bleu (23 août 2013)
3. 80 notes de rouge (22 novembre 2013)
4. (spin off) Eighty Days Amber
5. Eighty Days White




9 commentaires :

  1. Je dois avouer que c'est un genre littéraire qui ne m'attire pas du tout :(

    mais je suis contente que cela t'aie plu et que tu aies passé un bon moment lecture.

    bisous ma chérie <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je verrai avec les autres titres pour avoir une vue d'ensemble. Pour l'instant, c'est un peu tôt pour dire que j'aime beaucoup. C'était sympa, on verra pour le reste.

      Des bisous ma chérie adorée <3

      Supprimer
  2. Je l'ai lu aussi il y a peu et j'ai eu du mal à le finir, j'ai pas vraiment accroché à l'univers le SM, très peu pour moi !! Je m'arrêterais à ce tome je pense pas lire le second même par curiosité

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un genre qui trouvera son public, je pense. Me concernant, ça sera à petite dose surtout si les livres sont dans le même ton que celui-ci. Je verrai au fil de mes découvertes. ;))

      Supprimer
  3. Réponses
    1. Je te conseillerai ma puce de le chercher d'occasion pour minimiser le risque. Sait-on jamais peut-être que tu aimeras davantage que moi. ;)

      Supprimer
  4. Mon avis rejoint le tient, j'ai bien aimé la 1ère partie, par contre pas du tout la 2ème !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce sont davantage les sentiments naissants entre Dominik et Summer qui m'ont permis de sortir un avis en demi teinte. Nous verrons bien ce que la suite nous réserve. ;)

      Supprimer
  5. J'ai commencé par 50 nuances et j'ai enchainé avec Dévoile-moi et déception pour ce dernier car c'est EXACTEMENT (ou presque) la même chose!
    Je tenterai bien cette série ci par contre :)

    RépondreSupprimer

Un grand MERCI d'avoir pris le temps de laisser une trace de votre visite. Cela me fait toujours plaisir de vous lire.

N'hésitez pas à vous identifier avec votre compte Google (ou Pseudo/Blog), ceci personnalise davantage les échanges à mon sens. C'est plus agréable ! ;)

A bientôt ! Tiboux ;)

Archives du blog